Des vacances au Kirghizistan

En route vers le Kirghizistan pour des vacances inoubliables

Le Kirghizistan est un pays d’Asie centrale où les voyageurs pourront passer des séjours hors du commun. Cette destination est encore moins connue des étrangers, mais elle est une adresse de choix pour vivre des moments exceptionnels en groupe. Pour inaugurer leur première visite dans cette contrée, les vacanciers pourront aller dans la province de Naryn. Celle-ci est considérée comme la région la plus authentique du territoire. En effet, le mode de vie de la population suit toujours un rythme à l’ancestrale. Le cheval est resté le moyen de déplacement utilisé par les habitants dans cette partie du Kirghizistan. La randonnée équestre est donc l’une des attractions favorites des bourlingueurs qui partent à l’aventure. Il est à noter que cette activité est proposée par de nombreuses agences de voyage. En général, elle se pratique entre les mois de mai et septembre pendant la haute saison touristique. Parmi les itinéraires qui sont suggérés aux vacanciers, on peut citer celui qui passe par le massif de l’Ala Too jusqu’au lac Son Koul. Cette grande traversée dure en moyenne 18 jours et permet d’apprécier toute la beauté des paysages Kirghizes qui sont dominés par des pâturages verdoyants, des montagnes, des canyons aux roches rouge, etc.

A l’assaut des Monts Célestes, un paradis pour les grimpeurs

Pour visiter Kirghizistan les globe-trotters pourront aller aux Monts Célestes aussi connu sous le nom de Tian. Cette chaîne montagneuse culminant à une hauteur de plus de 7 000 m est partagée avec le Kazakhstan et la Chine. Les adeptes de la grimpe pourront s’adonner à leur passion en s’attaquant au versant du sommet appartenant au Kirghizistan qui se situe près du lac Issyk Koul. D’ailleurs, le camp de base s’y trouve. En ce qui concerne l’itinéraire à prendre, les aventuriers peuvent par exemple choisir le parcours emprunté par la journaliste Suisse, Ella Maillart qui traversait cette région du pays dans les années 30. Cette dernière a même sorti un livre sur son périple de voyage. L’ouvrage en question est intitulé « Des Monts Célestes au sables rouges ». En outre, durant leur ascension, les bourlingueurs auront sûrement l’occasion de rencontrer des bergers qui cherchent des pâturages pour leurs bétails. Ces hommes des montagnes vivent dans des yourtes et ils les inviteront peut être à goûter au fameux Kumis. Il s’agit de la boisson nationale.

Finir le voyage avec la visite de la tour Burana

Par ailleurs, visiter Kirghizistan peut également se faire sous le signe de la culture. Pour cela, ils pourront se rendre à la tour Burana qui est localisé à 80 km à l’est de Tachkent, la capitale du pays et à 7 km de la ville de Tokmok. Ce minaret date du XIème siècle et est considéré comme étant l’une des premières constructions de ce genre en Asie centrale. Auparavant, le Burana faisait 45 m de haut, mais les nombreux séismes qui se sont succédés sur le territoire l’ont réduit à 24 m. Il est à noter que la visite du Burana est possible grâce à un escalier intérieur qui mène au sommet de la tour. La vue donne sur les montagnes et les prairies verdoyantes autour du site, un spectacle unique à ne pas louper.